Ce site est
référencé sur le
Top Chrétien Francophone
 


Message radiophonique enregistré le jeudi 15 décembre 2005 pour RFO (Réseau France Outre-mer) - Diffusion le dimanche 18 décembre 2005
Jean-Claude MONTOUT

Noël : signe et réalité

Introduction

Bonjour chers auditeurs ! Je suis heureux que le premier contact que j’ai avec vous coïncide avec ce grand évènement à la fois festif et religieux qu’est la Noël.

Examinons Noël comme à la fois signe et réalité.

Dieu a souvent choisi des apparences de faiblesse, de rejet, de défaite pour cacher des réalités de force de sagesse et de puissance.
Il a utilisé une faiblesse physique (des hommes faibles, lâches ou peureux, sans instruction ou talent particulier) pour manifester une toute puissance spirituelle.
Paul souffrait d’une infirmité ; Gédéon était le plus petit de la plus petite famille d’Israël.
Le signe de la Noël relève de cette faiblesse humaine.
La réalité de la Noël  révèle la toute puissance de Dieu.

Le signe a sa raison d’être, son utilité.
C’est un signe, un signal qui attitre notre attention : hé ! Toi ! oui toi !
Ou comme dans les aéroports : « votre attention s’il vous plait »
Ou encore comme cette publicité : « attendez-vous à l’inattendu ! »

Le signe a sa fonction propre : Il annonce, prévient.
Donné par l’un il est accepté par l’autre.
Il est codifié d’avance.
Il est attendu pour ce qu’il est : l’imminence de la réalisation d’une promesse.
Donné par Dieu lui-même, le signe de sa venue dans le monde requiert de notre part respect et vigilance.
Mais pour ces raisons même, nous ne devons pas nous arrêter au signe mais, par delà, aller à la réalité qu’il annonce.

NOEL : UN SIGNE
           
Noël c’est, car Dieu l’a voulu, la naissance d’un bébé dans une étable.
Esaïe 9.5 Car un enfant nous est né…
Luc 2.6 Pendant qu’ils étaient là, le temps ou Marie devait accoucher arriva…

Le bébé, petit d’homme, c’est le signe voulu par Dieu
Esaïe 7.14 C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.

 NOEL : LA REALITE

Le signe : un bébé … la réalité : Dieu incarné dans un bébé.
Luc 2.12 Et voici à quel signe vous LE reconnaîtrez 
Quel est ce signe ? Vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. 
Quelle est la réalité ?  Luc 2.11 c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un SAUVEUR, qui est le CHRIST, le SEIGNEUR !

Puissions- nous faire comme les bergers : Après l’avoir VU (le bébé : le signe) ils racontèrent CE QUI LEUR AVAIT ETE DIT AU SUJET DE CE PETIT ENFANT (la réalité : Dieu incarné)

Ecoutons et « voyons » la réalité proclamée par le prophète Esaïe dans l’Ancien Testament : Esaïe 9.5 Car un ENFANT nous est né, un fils nous est donné et la domination reposera sur son épaule ; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

Puissions- nous, dans cette fête de Noël, discerner Dieu lui-même et croire en sa volonté et sa capacité de nous sauver !
Jean 3.16 Car Dieu a tant aimé le monde (toi aussi) qu’il a donné son fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.

Noël est un temps de réjouissance et en cela il est signe visible d’une réalité spirituelle.
Un temps ou l’on offre et on reçoit des cadeaux.
Un temps de franche gaîté autour d’un réveillon
Et c’est tant mieux, car après tout une bonne nouvelle se fête et s’arrose, mais c’est aussi un temps de partage et d’amour.

Noël c’est aussi un temps de partage d’une nouvelle inouïe, incroyable. Jugez en vous-même ! Dieu est avec nous et en cela Noël il est réalité spirituelle.
Marie s’est réjouie de ce qu’elle entendait : Luc 2.19 Marie gardait toutes ces choses et les repassait dans son cœur.

C’est aussi un temps de remerciement, de louange et d’adoration dédié à notre Dieu : Luc 2.13 : Et soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu en disant : Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée.
Les bergers eux aussi expérimentent un moment de louange et d’adoration : Luc 2.20 Et les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.


Pour toi qui vis un malheur : Noël est une bonne nouvelle !
Pour toi qui es déçu(e) par un homme, une femme, un époux, une épouse, un frère,  une sœur : Noël est une bonne nouvelle !
Pour toi, détenu(e) à la prison à Ducos ou ailleurs : Noël est une bonne nouvelle.       
Pour toi prisonnier d’une mauvaise habitude, de la drogue, du pêché, Noël est une bonne nouvelle !

Cette bonne nouvelle, la réalité du message de Noël  est dans le livre d’Esaïe 61.1
L’Esprit du Seigneur, l’Eternel est sur moi,car l’Eternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux MALHEUREUX ;Il m’a envoyé pour GUERIR ceux qui ont le CŒUR BRISE , pour proclamer aux CAPTIFS LA LIBERTE, et AUX PRISONNIERS LA DELIVRANCE !

Chers auditeurs, je souhaite que vous soyez au bénéfice de ce temps de grâce que représente Noël.
Il suffit pour cela, là ou vous êtes, d’accepter Jésus, Dieu incarné né dans une crèche comme SAUVEUR et SEIGNEUR par une prière montant de votre cœur !

Que  Dieu vous bénisse !

Jean-Claude MONTOUT

 

ARCHIVES
Méditation du mois
Une acclamation spontanée
L'espérance est en Christ
L'Esprit de l'action
Apprendre à remercier
Jésus n'a pas honte de moi
Acquitté au tribunal de Dieu
Jésus propose un vrai CPE
Jusqu'au bout !
Au delà de l'échec
Nos plans et le plan de Dieu
Présumé coupable
La foi n'est pas fataliste
Unique

 

© UEMPEM 2005 - Webmaster