Ce site est
référencé sur le
Top Chrétien Francophone
 


Message radiophonique enregistré le jeudi 12 mai 2005 pour RFO (Réseau France Outre-mer) - Diffusion le dimanche 15 mai 2005
Pasteur Jean-Marc MONTOUT
Sauf mention, toutes les citations sont tirées de la Bible du Semeur

L'Esprit de l'action

Introduction

Bonjour. Aujourd'hui, dimanche de Pentecôte, les chrétiens célèbrent la venue de l'Esprit sur les disciples. J'aimerais lire pour vous le texte de relatant cet événement : Ac 2.1-4 :

Quand le jour de la Pentecôte arriva, les disciples étaient tous rassemblés au même endroit. Tout à coup, un grand bruit survint du ciel: c'était comme si un violent coup de vent s'abattait sur eux et remplissait toute la maison où ils se trouvaient assis. Au même moment, ils virent apparaître des sortes de langues qui ressemblaient à des flammèches. Elles se séparèrent et allèrent se poser sur la tête de chacun d'eux. Aussitôt, ils furent tous remplis du Saint- Esprit et commencèrent à parler dans différentes langues, chacun s'exprimant comme le Saint-Esprit lui donnait de le faire.

1.  Les faits

1.1  La réalisation de la promesse

Nous sommes en présence d'un événement exceptionnel ! Il s'agit de la réalisation de la promesse qui parcourt tout l'Ancien Testament !

La foule est importante ce jour-là : la Pentecôte est l'une des trois grandes fêtes à l'occasion desquelles les juifs pieux devaient se rendre à Jérusalem. Il y a donc de nombreux pèlerins venus de plusieurs régions de l'empire romain et ils entendent les disciples parler dans leur langue. Pour eux c'est l'étonnement.

Pour d'autres, au contraire, les disciples sont déjà saouls !

Alors Pierre se leva entouré des Onze et, d'une voix forte, il dit à la foule: -Ecoutez-moi bien, vous qui habitez la Judée et vous tous qui séjournez à Jérusalem: comprenez ce qui se passe. Certains d'entre vous insinuent que ces hommes seraient ivres. Pas du tout! Il est à peine neuf heures du matin! Mais maintenant se réalise ce qu'avait annoncé le prophète Joël : Voici ce qui arrivera, dit Dieu, dans les jours de la fin des temps: Je répandrai de mon Esprit sur tous les hommes. Vos fils, vos filles prophétiseront, vos jeunes gens, par des visions, vos vieillards, par des songes, recevront des révélations. Oui, sur mes serviteurs, comme sur mes servantes, en ces jours-là, je répandrai de mon Esprit: ils prophétiseront. Ac 2.14-18. Précisons que Joël est l'un des prophètes de l'A.T.

C'est aussi la réalisation d'une promesse de Jésus à ses disciples : Ac 1.4-8, Or, un jour qu'il prenait un repas avec eux, il leur recommanda de ne pas quitter Jérusalem, mais d'y attendre que son Père leur accorde le don qu'il leur avait promis. - C'est le don que je vous ai annoncé, leur dit-il. Car Jean a baptisé dans l'eau, mais vous, c'est dans le Saint-Esprit que vous serez baptisés dans peu de jours. Comme ils étaient réunis autour de lui, ils lui demandèrent: - Seigneur, est-ce à ce moment-là que tu rendras le royaume à Israël? Il leur répondit: - Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais le Saint-Esprit descendra sur vous: vous recevrez sa puissance et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'au bout du monde.

1.2.  La création de l'Eglise

Je voudrais insister et revenir sur le contexte : nous sommes en présence d'un événement exceptionnel qui déclenche l'étonnement, la stupeur des uns, les moqueries des autres. C'est la réalisation d'une promesse qui a traversé une bonne partie de l'histoire de l'humanité.

Mais c'est aussi un acte fondateur : remarquons que l'Esprit vient sur une communauté de disciples réunis dans l'obéissance et l'attente – Jésus-Christ leur avait demandé de ne pas quitter Jérusalem. C'est aussi une communauté qui se tient dans l'unité et la communion.

Nous sommes en présence de la fondation de l'Eglise !

Puisque l'Eglise est marquée du sceau de l'Esprit, je crois fermement que les manifestations de l'Esprit sont d'actualité.

2.  Le sens

Chers auditeurs, je voudrais vous montrer que cet événement de la Pentecôte, cette effusion de l'Esprit, loin de renvoyer dans un univers immatériel, un au-delà, un futur hypothétique, enracine les chrétiens dans la réalité, dans le concret et dans l'action.

2.1.  Le champ d'action de l'Esprit est la matière

L'Esprit est à l'œuvre dans la création, Job confessait : Oui, c'est l'Esprit de Dieu qui m'a formé, c'est le souffle du Tout-Puissant qui me fait vivre. Jb 33.4

Dans un texte du prophète Ezéchiel, Ez 37.9-10 qui a d'ailleurs inspiré un negro-spiritual, Dieu lui fait voir une vallée d'ossements : après sa prophétie, les os reconstituent des corps, mais ils restent sans vie tant que l'Esprit de Dieu n'est pas venu.

Alors l'Eternel me dit: Fils d'homme, prophétise à l'adresse de l'Esprit, prophétise et dis à l'Esprit:Voici ce que déclare le Seigneur, l'Eternel: Esprit, viens des quatre coins du ciel et souffle sur tous ces morts pour qu'ils revivent. Je prophétisai donc comme il me l'avait ordonné. Alors, l'Esprit entra en eux et ils reprirent vie, ils se dressèrent sur leurs pieds et ce fut une immense armée.

2.2.  La faiblesse humaine

Cette irruption de l'Esprit nous rappelle à tous – à ceux qui croient comme à ceux qui ne croient pas que nous sommes faibles !

Cette faiblesse est particulièrement manifeste lorsqu'il s'agit de vivre selon les impératifs de Dieu à tel point que Paul confessait : Je ne fais pas le bien que je veux, mais le mal que je ne veux pas, je le commets. Lorsque je veux faire le bien, je découvre cette loi: c'est le mal qui est à ma portée. Rm 7.19,20

Cette faiblesse est aussi manifeste lorsqu'il s'agit de servir Dieu, de témoigner de son œuvre à la croix, d'ailleurs Jésus lie la venue de l'Esprit à l'accomplissement de la mission : Mais le Saint-Esprit descendra sur vous: vous recevrez sa puissance et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'au bout du monde. Ac 1.8

L'une des conséquences de la Pentecôte c'est la transformation de Pierre ! Ce n'est plus un homme qui a eu peur de dire qu'il était dans le groupe de Jésus et ce devant quelques personnes. Non, c'est un homme qui se lève d'abord pour répondre aux critiques. Ce n'est plus quelqu'un qui a peur de la foule, mais c'est un orateur fougueux !

Outre une transformation de se personnalité, nous remarquons une capacité d'analyse particulièrement pointue chez Pierre : il comprend le plan de Dieu.

C'est aussi un orateur particulièrement efficace puisque les Ecritures rapportent qu'environ trois mille personnes se sont converties ce jour-là.

2.3  La vraie mission de l'Eglise

Puisque nous parlons de mission ; cet acte fondateur de l'Eglise indique aussi les grandes lignes de sa mission, sa vocation. Pierre lie cet événement de la Pentecôte, cette manifestation de ce qu'on appelle le don des langues, à la prophétie : Oui, sur mes serviteurs, comme sur mes servantes, en ces jours-là, je répandrai de mon Esprit: ils prophétiseront.

L'Eglise se doit d'être protestante, c'est-à-dire – selon l'étymologie du mot – de pratiquer et de témoigner de sa foi en Dieu. Elle se doit aussi d'être prophétique. La prophétie n'est pas seulement une annonce de l'avenir – une prédiction – elle est surtout l'annonce, la transmission de la volonté de Dieu.

Une Eglise fidèle à sa vocation prophétique devra à un moment où un autre interpeller les autorités, la société, les hommes et les femmes qu'elle côtoie et ceux qui la constituent.

Elle doit se situer dans la lignée des prophètes de l'A.T. non seulement en tant que communauté mais aussi pour chacun des membres.

Elle doit interpeller à la manière du prophète Amos s'adressant aux riches avec virulence : Ecoutez bien ceci, ô vaches du Basan qui demeurez sur les montagnes de Samarie, qui opprimez les pauvres, qui maltraitez les indigents, vous qui dites à vos maris: Apportez-nous à boire! Am 4.1

Elle doit provoquer la réflexion sur la société à la manière d'un Paul s'adressant tour à tour aux femmes, aux maris, aux enfants, aux parents, aux esclaves et aux maîtres.

Femmes, soyez soumises chacune à son mari, comme il convient à des femmes qui appartiennent au Seigneur. Maris, aimez chacun votre femme et ne nourrissez pas d'aigreur contre elles. Enfants, obéissez à vos parents en toutes choses, c'est ainsi que vous ferez plaisir au Seigneur. Mais vous, pères, n'exaspérez pas vos enfants, pour ne pas les décourager. Esclaves, obéissez en tous points à vos maîtres terrestres, et pas seulement quand on vous surveille, comme s'il s'agissait de plaire à des hommes, mais de bon gré, parce que vous révérez le Seigneur. Quel que soit votre travail, faites-le de tout votre coeur, et cela par égard pour le Seigneur et non par égard pour des hommes. Col 3.18-23

L'Eglise doit vouloir s'ancrer dans le quotidien, le ici et maintenant à la manière d'un Jacques – le frère de Jésus – Supposez qu'un frère ou une soeur manquent de vêtements et n'aient pas tous les jours assez à manger. Et voilà que l'un de vous leur dit: "Au revoir, mes amis, portez- vous bien, restez au chaud et bon appétit", sans leur donner de quoi pourvoir aux besoins de leur corps, à quoi cela sert-il? Il en est ainsi de la foi: si elle reste seule, sans se traduire en actes, elle est morte. Jc 2.15-17

Puisque nous disons que nous sommes chrétiens, que nous suivons et imitons Christ remarquons son respect pour la personne humaine, son respect pour les femmes et sa prudence vis-à-vis des autorités – rendez à César ce qui est à César …

Il est vrai que l'Eglise a été accusée d'avoir cautionné les agissements des puissants de ce monde. Sous nos latitudes la critique se manifeste particulièrement dans son rôle dans l'esclavage. Il me semble que l'on peut établir un lien entre le dimanche de pentecôte et notre 22  : la foi est une force de libération et de justice non seulement spirituelle mais aussi sociale, politique et économique.

Conclusion

En ce dimanche de Pentecôte, nous célébrons l'effusion de l'Esprit sur les disciples : c'est la fondation de l'Eglise, c'est la réalisation d'une promesse qui parcourt l'A.T., c'est une force de transformation pour les disciples tant pour l'obéissance à Dieu que pour notre engagement ici et maintenant.

L'Ecclésiaste nous encourage : Tout ce que tu trouves à faire, fais-le avec l'énergie que tu as, car il n'y a plus ni activité, ni réflexion, ni science, ni sagesse dans le séjour des morts vers lequel tu es en route. Ec 9.10

Puisse Dieu par son Saint-Esprit augmenter le champ de nos possibilités et notre énergie.

Que Dieu vous bénisse !

 

Pasteur Jean-Marc MONTOUT.

 

ARCHIVES
Méditation du mois
Une acclamation spontanée
L'espérance est en Christ
Apprendre à remercier
Noël : signe ou réalité
Jésus n'a pas honte de moi
Acquitté au tribunal de Dieu
Jésus propose un vrai CPE
Jusqu'au bout !
Au delà de l'échec
Nos plans et le plan de Dieu
Présumé coupable
La foi n'est pas fataliste
Unique

 

© UEMPEM 2005 - Webmaster